© 2017 - A Bicyclette - Le voyage à vélo

NOUS SUIVRE

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon

Quelques jours à Salento

16/06/2017

Salento est une oasis dans la Colombie. Il faut dire que dès notre arrivée, nous constatons que le lieu est optimisé pour l'accueil des touristes, du moins en terme d'infrastructures : excursions, activités, boutiques, restaurants, bars et hôtels. On s'y sent vite en sécurité.

L'endroit nous est tellement plaisant qu'après une première nuit à la Casa de Los Dos Palmas, nous demandons de rester deux de plus que prévu, pour profiter des nombreuses activités du coin et de cette ville où nous nous sentons bien. 


Balade dans la ville


Salento est une toute petite ville très vallonnée aux façades colorées. 

C'est sans aucun doute la ville où nous avons le mieux mangé (petite recommandation : allez chez Bernabé, ils font de la cuisine "fusion" avec du café). 

Sur un flanc de la ville, on peut accéder au Mirador, qui permet de profiter du panorama sur la vallée de Cocora. 

 


Vallée de Cocora

Cette région de la Colombie est réputée pour avoir des palmiers géants et une faune avicole débordante, notamment de colibris. Nous partons donc de bon matin de la place centrale de Salento, où des navettes s'organisent pour emmener les randonneurs. Nous faisons la route à 11 dans une willis, les voitures typiques de la région.


Une fois sur place, pas d’indications. Nous savons que la randonnée est une boucle qui peut s'effectuer dans les 2 sens. Toujours faut il trouver le début du sentier. La veille, Esmeralda et Terence, qui sont à la même résidence que nous, nous on raconté s’être perdus pendant 7h. Ils sont finalement parvenus à retrouver le sentier, et ont pris la dernière voiture pour les ramener à 6h… il faisait déjà nuit noire…

N’ayant pas vraiment envie de répéter l’expérience, nous demandons aux locaux de nous indiquer le chemin. La réponse est très vague, et nous coûtera la modique extorsion de 3000 pesos chacun (pour le groupe de 11 personnes, je vous laisse faire le calcul. Plus rentable que de diffuser des news dans Le Monde….)

Nous grimpons progressivement dans la montagne, entourés par les magnifiques Palmiers, dont certains peuvent faire jusqu’à 70m de haut ! C’est impressionnant !

 


Le sentier monte en pente régulière pendant 2h30, serpentant au fur et mesure de l’ascension entre les palmiers, les feuillus et les sapins. A la fin de notre ascension, nous sommes à 2800 mètres. Nous descendons ensuite vers une ferme qui prends soin de colibris. Il y en a des dizaines, de couleurs différentes. 

Des abreuvoires sont là pour leur fournir de l'eau saturée en sucre afin qu’ils puissent survivre. (Ils ont besoin de beaucoup d'énergie pour continuer à voler).
Nous continuons notre route en descendant le long d'une rivière, et passons différents ponts de singe, échelles et troncs pour finalement sortir de la forêt et se retrouver en presque Normandie, parmi les prairies et les vaches noires et blanches. 

 


Nous rentrons en willis avec le même groupe et allons au restaurant avec eux. La spécialité de la région c'est la truite ! Un régal !

Le lendemain, nous avions réservé une visite dans une ferme de café de la région, à 14h. Le matin a été consacré à la recherche de la fameuse gare routière, sans succès… impossible d’acheter nos billets pour Armenia - Cali ou pour Cali - Ipiales… ça sera donc à l’arrache sur place le samedi…
A 13h30, nous nous rendons sur la place pour prendre une willis qui nous emmènera à la ferme de café… il semble que les gens de la coopérative de transport de Salento aient complètement craqué : 15 euros pour 4km dans une épave… plus cher qu’à Paris avec la majoration de Uber en cas de sur demande… on laisse tomber la sortie café et on verra demain. A la place on se balade en ville et on profite du jacuzzi avec Terence, Esmeralda et deux autres voyageurs anglais de l’hôtel.
Ils nous indiquent un autre Coffee tour à faire pour le lendemain.
Le soir, nous nous retrouvons dans un bar pour jouer à un jeu typique Colombien : le Tejo !

Il s’agit de jeter un palais en métal sur un anneau métallique entouré de glaise, sur lesquel reposent des petits papiers remplis de poudre. Encore un rapport avec les armes à feu. C’est assez drôle parce que quand ça réussit, le papier s'enflamme et on a le droit à une petite explosion !


Coffee Tour

Le lendemain, on règle les derniers détails de notre départ de Salento, et on part pour visiter cette fameuse ferme accessible en 20 minutes à pieds (selon les dires de l’hôtel). La notion du temps n’étant pas la même partout, il nous faudra 1h de randonnée pour rejoindre la ferme.

Le tour est vraiment bien et retrace l'ensemble des étapes de production d’un bon café.

 

On y apprend que le meilleur café, first class Coffee, part à l'export, et qu'il ne reste en Colombie que le café de seconde classe… C’est triste de se rendre compte qu'ils ne profitent même pas de ce qu'ils produisent… 



Le soir en rentrant on profite une dernière fois du jacuzzi, et on s'endort, dans l’attente des péripéties du lendemain. 

 

 

Salento, les 13, 14, 15 et 16 juin 2017

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retour manqué

21/12/2017

El Chaltén ... this is the end

10/12/2017

1/15
Please reload