© 2017 - A Bicyclette - Le voyage à vélo

NOUS SUIVRE

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon

El Chaltén ... this is the end

10/12/2017

Nos vélos sont toujours gardés au chaud à l'aéroport. Pour partir plus légers, nous laissons nos sacoches de vélos à l'auberge de jeunesse où nous séjournions à El Calafate et prenons le bus direction El Chalten. Trois heures et demi de route à travers le désert pour rejoindre ce paradis des randonnées.

 

Trouver un logement sur place n'a pas été une mince affaire. Notre mode de voyage nous a appris à tout faire à la dernière minute. Visiblement ce n'est pas toujours l'idéal, surtout dans des lieux isolés et fortement touristique comme El Chaltén. Cette petite ville est pourtant essentiellement constituée d'auberges de jeunesse et d'hôtels pour randonneurs chevronnés. 

 

Nous nous rendons rapidement compte que la ville est en évolution, certains rues sont propres et bétonnées, d'autres sont en travaux. Il y a encore deux ans, tous les chemins étaient de terre et de pierres. 

Nous posons nos affaires dans notre chambre et allons explorer les lieux. Contrairement à ce que nous avions lu sur de nombreux blogs, il y a deux supérettes dans la ville et il est possible de trouver le nécessaire pour cuisiner. Il y a également beaucoup de restaurants où l'on peut manger, entre autres, le fameux Cordero Patagonico.

 

Par contre, aucun réseau téléphonique et encore moins de signal 3G/4G. Une connexion internet via satellite connecte la ville mais elle fonctionne peu voir pas du tout. Nous sommes coupés du monde. 

C'est peut-être une bonne chose, cela nous évite les nombreuses actualités sur la mort de Johnny ... 

 

 

 

 

 

Revenons à nos moutons, l'intérêt d'El Chaltèn, c'est la randonnée, et il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Même si un mauvais temps (vents violents et pluie) nous a immobilisé dans l'auberge pendant deux jours, le reste du temps nous nous sommes bien fait plaisir. 

 

Voici quelques photos de balades : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laguna Torre

 

 

 

 

 

FITZ ROY

 

 

 

 

 

MIRADOR LOMA DEL PLIEGUE TUMBADO

 

 

 

 

A deux reprises, lors de la descente du Fitz Roy et en allant à la cascade Chorrillo del Salto, nous sommes tombés sur ce panneau :  

 

Didymospheniageminata, dénommée couramment en anglais : « didymo » ou « rock snot » (morve des rochers), est une espèce de diatomées de la famille des Gomphonemataceae, et qui produit des nuisances en développant des efflorescences algales dans l'eau des rivières et des ruisseaux, dont la température reste froide avec un faible taux de nutriments. Vous y comprenez rien ? Nous non plus et encore, vous avez l'explication en français pas en espagnol. En résumé, c'est une algue microscopique qui ne représente aucun risque grave pour l'homme mais qui peut provoquer des réactions déplaisantes ... en gros, on n'aurait pas dû mettre les pieds dans l'eau ! 

 

Argentine, du 4 au 10 décembre 2017

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retour manqué

21/12/2017

El Chaltén ... this is the end

10/12/2017

1/15
Please reload